La Testarossa de Ferrari : le must pour les puristes

Publié le : 28 juin 20223 mins de lecture

Le Ferrari Testarossa s’agit sans doute de l’une des plus populaires Ferrari de tous les temps, en raison de sa carrosserie étant « écrasé » au sol peut-être, de sa poupe élargie, de son V 12 à cent quatre-vingts degrés. Ou car elle a été la vedette de Miami Vice peut-être, il s’agit d’une série télévisée très emblématique des années 1980.

La Testarossa : fidèle à l’original

Officine Fioravanti met au goût du jour la Testarossa de 1984, néanmoins, la touche de l’époque est gardée : seulement un rétroviseur étant ancré au tout milieu du montant gauche, ainsi que les jantes qui sont à un seul nœud, dorénavant de 18’’ à l’arrière et de 17’’ à l’avant, avec des pneus Pirelli Trofeo R ou Michelin 4 S ou 4. Le style est en effet le style d’antan, et les feux escamotables sont même conservés. Une bizarrerie pour demeurer fidèle aux lignes tracées magistralement par Pininfarina, jusqu’à aujourd’hui, 37 ans après, sexy et fascinantes. Fidélité, c’est le mot d’ordre, signifiant ainsi renoncer à l’emploi de la fibre de carbone. Il faut savoir que la fibre de carbone n’était pas très répandue qu’aujourd’hui, à l’époque de la Testarossa. En dépit de ceci, le poids total fut réduit de 130 kg.

La Ferrari Testarossa : plus rapide et plus efficace

Au cœur du projet, se trouve le fameux moteur 12 cylindres qui est à soupapes en V (à 180°) : un moteur qui est appelé « boxer » par Ferrari (étant en fait un 12 cylindres à plat) porté ainsi à 510 ch (à 9 000 tr/min), ainsi que 600 Nm de couple, pour avoir une vitesse de pointe : 323 km/h. Un énorme saut en avant comparé aux 290 km/h étant déjà extraordinaires (à cette époque) de la Ferrari Testarossa originale.

Une saveur vintage

Si sa mécanique s’inspire énormément du 21e siècle, l’habitacle conserve ainsi l’atmosphère du style des années 80, suppléé de plusieurs cuirs souples. Autrement, l’instrumentation classique analogique de Verglia Borletti a été conservée pour le restomod Ferrari Testarossa, ainsi que le levier de vitesse classique (avec les embrayages visibles) et les boutons physiques quant à la climatisation et les vitres, etc. Les fans les plus nostalgiques verseraient peut-être une larme en découvrant le téléphone portable étant de taille XXL qui est ancré au côté droit du tunnel. C’est un « must have » quant aux hommes d’affaires des années 80 optant pour la Testarossa, suppléée d’une connectivité Bluetooth, afin de connecter leur smartphone.

Plan du site